Les racines de l'idendité sociale

Aller en bas

Les racines de l'idendité sociale Empty Les racines de l'idendité sociale

Message par May le Dim 31 Oct - 22:46

Kabyle en Algérie, Amazigh( chleuh) au Maroc, Wallon en Belgique, la même question identitaire , de racines sociale et collective se pose.


Qu’est-ce que «l’identité sociale» ? Du point de vue psychosociologique retenu pour les enquêtes, c’est, pour le dire schématiquement, la partie de la définition de soi qui vient de l’ensemble des groupes auxquels on est susceptible de s’identifier.

Citation:
Du point de vue de la tradition de recherche qui sert de base aux enquêtes du CLEO, à la base de l’identité se trouve le mécanisme de la catégorisation : l’être humain, pour s’y retrouver dans le monde social, catégorise les personnes comme il catégorise les objets pour s’y retrouver dans le monde physique. Ainsi, par exemple, si nous devons demander un renseignement dans un hôpital, la catégorie «personnel médical» immédiatement remarquable par sa blouse blanche est tout de suite «saillante» (alors qu’elle pourrait ne pas l’être dans un autre contexte).

L’identification sociale est le simple fait de se percevoir soi-même comme membre d’une catégorie sociale ainsi constituée. On peut s’identifier à de multiples groupes, dont beaucoup ne sont pas donnés a priori. À côté de catégories qui nous paraissent «évidentes» comme le sexe, la nationalité, le groupe d’âge, la catégorie professionnelle, qui interviennent dans de nombreuses circonstances, des identifications moins évidentes a priori peuvent devenir essentielles : on peut s’identifier aux fans d’un club de football ou d’une vedette ; on peut s’identifier à un groupe de malades (songeons aux Alcooliques Anonymes) ; à une pratique culturelle (les colombophiles ou les amateurs d’opéra…), etc.

«L’identité sociale» d’une personne est ainsi définie schématiquement par l’ensemble des groupes auxquels elle est susceptible de s’identifier. C’est le contexte qui détermine parmi toutes les composantes de l’identité sociale, lesquelles seront activées ou non à un moment donné.

Pour une définition plus rigoureuse de l’identité sociale, voir Hogg (M.) et Abrams (D.), Social identifications : Social psychology of intergroup relations and group processes, London, Routledge, 1988.

http://popups.ulg.ac.be/federalisme/document.php?id=360

A lire sur :

http://maydiwan.forumactif.org/general-f22/la-theorie-de-l-idendite-sociale-t186.htm

May

Messages : 12
Points : 20
Réputation : 0
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum